Concert de clôture, dimanche 16 juin

Concert de clôture


Dimanche 16 juin 2019, 17h

Église des Jésuites, Sion


 

Chœur lauréat du Concours

*

Ensemble Vocal Cantamabile

Direction : Marie-Marthe Claivaz

Jazz !

*

Ensemble Vocal de Martigny

Direction : Damien Luy

Messe du Couronnement, Mozart

 

Damien Luy et l’Ensemble Vocal de Martigny

« Consacrer son énergie à la musique sacrée, voilà sans doute le but suprême de l’artiste », affirmait Robert Schumann à la fin de sa vie. Interpréter ce répertoire s’est tout naturellement imposé comme le suprême défi de l’Ensemble Vocal de Martigny. Fondé en 1989 par Pascal Luy sous l’appellation « Ensemble Vocal Renaissance », le chœur rassemble des amateurs passionnés, venus de tout le Valais, amateurs, certes, mais toujours en quête de perfection.

Ces dernières années, outre la Création de Haydn (2018), l’EVM a interprété avec les Solisti Veneti (dir. Maestro Claudio Scimone (1934-2018)) le Gloria de Vivaldi (2017), et la Messe du Couronnement de Mozart (2018) à la Fondation Pierre Gianadda de Martigny.

En cette année 2019, l’EVM fête ses 30 ans d’activité. Dans ce cadre-là, il a interprété les 25 et 26 mai le Messie de Haendel (concert auquel ont participé l’EV Cantamabile (10 ans) et le Chœur du Collège de St-Maurice (40 ans)) puis, une semaine plus tard, il s’est produit à nouveau dans le cadre de l’ouverture de la saison des Solisti Veneti, à Padoue, sous la direction de Maestro Giuliano Carella.

*****

Depuis 2005, l’Ensemble Vocal de Martigny est dirigé par Damien Luy. Pianiste, musicologue, également formé professionnellement à la direction orchestrale et en musique de chambre, Damien Luy partage ses activités musicales entre l’enseignement de la musique au Lycée-Collège de l’Abbaye de St-Maurice, la direction du Chœur du même lieu, la direction de l’EVM, le piano au sein de l’Ensemble Cabaret 21 et la direction musicale des « Symphonistes d’Octodure », orchestre nouvellement fondé à Martigny.

*****

Ecrite à l’âge de 23 ans, la messe dite du Couronnement est, avec la Messe en Ut, la plus populaire des messes de Mozart (1756-1791), qui en écrivit une vingtaine.

Quand Mozart écrit cette œuvre en 1779, il s’agit de célébrer la Vierge Marie représentée sur un tableau vénéré à Salzbourg pour avoir miraculeusement réchappé à l’incendie du sanctuaire baroque de Maria Plain. Plus tard, la même messe sera choisie pour le couronnement du roi de Bohême Leopold II à Prague (1791), puis pour celui de François II à Salzbourg (1792).

 

Solistes

Marie-Marthe Claivaz, soprano

Nathalie Bovat, alto

Marc Fournier, ténor

Emmanuel Putallaz, basse

 

Ensemble instrumental ad hoc

Florian Alter, violon 1

Gabrielle Maillard, violon 2

Jordan Gregoris, violoncelle

Bastien Monnet, contrebasse

Jean-David Waeber, orgu